Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
la présence à ce qui s'advient
27 avril 2023

Le Oui de la Voie

 

414-IMG_4635

Soudain tu apparus   

De tulle vêtue   

Au milieu de tout   

Du parfum des couleurs   

Un jour de rien   

Comme ça   

En paradis.      

 

Chantante offrande   

Permise   

Tel le cri de l'alouette   

Sur la planèze   

Aux roches dispersées   

En mémoire    

De nos génuflexions.      

 

Charnelle montée   

Qui nous tenaillait les entrailles   

De chair brûlée   

Autour du feu de Lacombe   

À compacter les cendres   

Comme semences   

Offertes sans retour.      

 

Du sang et des larmes   

Filantes étoiles   

Écarquillant leurs yeux   

En reflet de l'enfance   

Sur le caillou des ans   

À déplier savamment   

La terre immémoriale.      

 

À l'autre   

Dire que le frêne est toujours là   

Contre la murette   

Et que nous l'abandonnerons   

Une nuit de plein vent   

Aux rafales de pluie   

Cisaillantes morsures.      

 

Et le fruit chu   

Guignolant d'une roucoulade   

L'implosion sur le flanc du géant   

Aux fleurs dispersées   

Sur le parterre sacré   

De narcisses serrés   

En l'échos du diamant de l'instant.      

 

Tu es là   

Agitant tes oreilles   

Museau mouillé   

Lune égarée   

À la face de biche   

Assemblant le chiffre des amants   

Sur le tamis des errances.      

 

Amère mère   

Des oiseaux en partance   

Au furtif d'un regard jeté   

Pavés hurlant de Moiteur   

Contre la charrette   

Tirée de concert   

Par Parise et Mareuille.      

 

Pour qu'un jour    

Contigu à quelques mots justes   

Parodier le trait de lumière   

Devant la fenêtre   

Assise vestibulaire   

En l'an de grâce laissé vacant   

Par le livre ouvert.      

 

Se justifier   

Que le Puy-de-Dôme   

Est toujours en place   

Pour que désirs vaincus   

Pouvoir renaître   

Entre douceur et silence   

Yeux mi-clos lèvres ouvertes.      

 

À ne retenir    

Que le bruit des pneus pluie   

En descente du col   

Et que marcher sur le bas-côté   

Frissons à venir   

Corroborerait   

Le Voici d'un cœur à venir.   

 

Accueil écarlate du matin rosissant   

À quérir   

Pattes fraîches   

Gouttes de rosée incarnées   

Où se reconnaître   

En gloire   

Dans le Oui de la Voie.      

 

1269

Commentaires
la présence à ce qui s'advient
  • La communication, l'initiation, ne se font pas sur commande. Ce sont en effet des mouvements privilégiés, providentiels, au cours desquels se produit un dévoilement né d'une étincelle jaillie du frottement de deux âmes.
  • Accueil du blog
  • Créer un blog avec CanalBlog
Archives
Visiteurs
Depuis la création 67 400